Les astuces pour bien utiliser sa VMC simple flux

système de VMC

Une ventilation correcte de la maison est essentielle pour bénéficier d’un air intérieur toujours propre. La vmc simple flux se présente comme la solution de ventilation la plus simple et la plus économique en termes d’électricité.

VMC simple flux : comment ça marche ?

L’air vicié est mauvais pour la santé. Mais il est possible de renouveler l’air d’une maison en utilisant une vmc simple flux. Il s’agit d’un système de ventilation à commande mécanique qui expulse l’air intérieur pollué vers l’extérieur. Ce type de ventilation fonctionne avec deux types de technologies différentes. Le modèle vmc simple flux autoréglage garantit un débit constant en ajustant les entrées d’air ainsi que les sorties d’air lors de la compression de l’air. Par ailleurs, la centrale de traitement d’air simple flux hygroréglable adapte le déficit d’air en fonction de l’humidité de la maison. Chacune des pièces principales disposera d’une entrée d’air lors de l’installation. L’emplacement de ces entrées d’air est souvent situé au-dessus des châssis de fenêtres. D’autre part, l’air peut être évacué vers l’extérieur par des bouches d’extraction qui sont situées au plafond des pièces humides. Les gaines sont reliées à ces bouches d’extraction au moyen d’un boîtier vmc. Il est suspendu dans les combles de la maison et dispose d’une sortie en toiture pour expulser l’air pollué. La boîte est reliée à un interrupteur relié au tableau électrique général.

La VMC simple flux : ses avantages !

La vmc simple flux est un produit abordable. De plus, elle consomme une quantité infime d’électricité. Il existe même des modèles de micro-watts qui consomment très peu. Elle ne nécessite pas un entretien important. Ces systèmes disposent généralement d’un moteur à deux vitesses qui peut être commandé en fonction de l’humidité réelle pendant une douche, par exemple. En outre, le système n’est pas encombrant. Le système à simple flux hygroréglable est désormais la norme pour les maisons neuves en matière de renouvellement d’air. Cet appareil combine plusieurs avantages, notamment son prix abordable, son efficacité, sa facilité d’entretien et sa durabilité à long terme. Il permet de maintenir l’air de votre maison frais et vivifiant. Si vous souhaitez installer une vmc dans votre maison, il est conseillé de demander l’aide d’un professionnel. En effet, un seul raccordement défectueux peut entraîner une augmentation importante de la consommation d’électricité ou une détérioration de la qualité de l’air. Les travaux professionnels consistent à installer :

– Les bouches d’extraction, les points d’entrée d’air et les portes rabattables pour faciliter la circulation de l’air.

– Les conduits d’évacuation passant par les combles de la maison ou cachés dans un caisson.

– Le système d’extraction et le moteur de la VMC.

Comment bien utiliser votre VMC simple flux ?

Au fil du temps, la vmc s’encrasse au niveau du caisson moteur, des bouches d’extraction ou des conduits. Il est donc utile d’effectuer un contrôle de maintenance de la VMC tous les 1 à 2 ans afin d’avoir un système de ventilation efficace. L’alimentation électrique doit être coupée avant toute intervention sur le caisson moteur. Il est préférable de ne pas forcer l’ouverture du carter moteur si elle est trop difficile. Si possible, vérifiez l’usure des roulements et dépoussiérez le moteur. Le carter doit être correctement suspendu pour éviter les vibrations et le bruit qui en découle. Les gaines de ventilation ne nécessitent pas d’entretien spécifique. En fait, il suffit de s’assurer de trois choses : qu’il n’y a pas d’eau à l’intérieur, qu’il n’y a pas de coudes et enfin, qu’ils sont correctement raccordés au boîtier du moteur. Un lavage à l’eau avec un furet peut être nécessaire si l’encrassement est capital. De plus, la poussière est captée par les bouches d’évacuation, cela peut progressivement l’obstruer. La présence d’humidité peut également causer un problème important : la moisissure. Cependant, il suffit de retirer le conduit d’extraction et de l’essuyer avec un chiffon légèrement humide pour le nettoyer. Mais attention, il n’est pas utile de trop humidifier une bouche d’extraction hygroréglable. Le nettoyage des grilles d’aération avec un chiffon humide est indispensable pour l’entretien.

Comment tester le bon fonctionnement d’une VMC ?

Il n’est pas toujours facile de savoir si une vmc simple flux fonctionne correctement. En effet, ce n’est pas parce que vous entendez le bruit du moteur que la ventilation fonctionne parfaitement partout. Pour en être sûr, il faut effectuer le « test du papier ». Pour ce faire, il suffit de placer un morceau de papier toilette, par exemple, sur une ouverture de ventilation. Si la VMC fonctionne, le papier doit rester en place sans être aspiré. Il est important de tester chaque ventilation. Un test similaire peut être effectué sur les grilles d’entrée d’air, mais dans cette situation, le morceau de papier doit être repoussé. Pour la VMC à humidité contrôlée, le test du sèche-cheveux peut être utilisé pour déterminer si son orifice d’évacuation répond bien au taux d’humidité. Il suffit d’appliquer un sèche-cheveux dessus une fois la bouche d’extraction retirée, d’environ un quart de tour. Cela aura pour effet d’assécher l’air. La bouche doit donc être bien fermée, car elle fonctionne normalement. Le test est le même pour les entrées d’air.

Sur quels critères choisir un système de sécurité performant ?
Télésurveillance Maison