Téléassistance pour personnes âgées : Comment faire le bon choix ?

Téléassistance pour personnes âgées

Les proches d’une personne âgée qui vit seule sont constamment dans la crainte d’une chute ou d’un malaise. Comment un senior peut-il affronter une telle situation ? Dans ce cas, faites confiance à un service de téléassistance pour surveiller à tout moment votre proche et pour intervenir en cas d’urgence.

Qu’est-ce que la téléassistance ?

Mais qu’entend-on réellement par téléassistance et que peut-il offrir en matière de sécurité pour votre proche âgé ? Il s’agit d’un dispositif composé d’un émetteur sous forme de bracelet, de pendentif ou de clip que la personne âgée doit porter pour rester en sécurité chez elle. C’est la solution idéale pour le maintien à domicile si vous ne voulez pas opter pour une aide à domicile. Il est relié à un service de téléassistance qui recueille et analyse les alertes reçues en proposant une solution d’intervention. L’alarme peut être déclenchée de deux manières possibles : automatiquement grâce à des détecteurs ou manuellement quand l’utilisateur presse le bouton. Quand la centrale reçoit une alarme, elle appelle la personne âgée pour trancher s’il s’agit d’un accident ou d’un véritable appel au secours. En cas d’absence de réponse, la centrale contacte les proches de la personne âgée. En effet, il faut laisser quelques contacts courants dans le contrat de téléassistance. Ce qui permet aux proches de la personne âgée de venir en son secours en cas de besoin. Le cas échéant, la centrale fait intervenir les secours en fonction de la situation : le SAMU, une ambulance, etc. Pour découvrir les différentes formules de téléassistance qui existent de nos jours, veuillez vous renseigner sur tele-assistance-senior.fr. Les besoins ne sont pas les mêmes, suivant le degré d’autonomie de la personne âgée.

Sur quels critères choisir un service de téléassistance ?

Il faut noter que la solution de téléassistance requiert un abonnement mensuel. Il faut choisir la solution la plus appropriée en fonction du mode de vie de la personne âgée et son niveau de dépendance. Si votre proche vit seul dans son domicile et n’a pas de troubles cognitifs, choisissez une solution classique avec un bouton d’alarme. Il peut tout à fait presser volontairement le bouton en cas de besoin. Si votre proche a des troubles cognitifs, il faut choisir un émetteur doté de capteurs de mouvement. Ainsi, l’appareil détecte par lui-même lorsque la personne âgée est en danger. C’est par exemple le cas quand elle est victime d’une chute brutale ou perd la connaissance. Le médaillon detecteur de chute envoie un signal à la centrale pour activer l’intervention rapide. Si votre proche est encore autonome et sort souvent, il lui faut un téléphone pour senior, une montre ou un bracelet avec GPS.

Quels sont les paramètres à prendre en compte ?

Le choix de la téléassistance ne dépend pas uniquement du mode de vie de la personne âgée, c’est-à-dire son niveau d’autonomie et ses fréquences de sortie. En effet, le choix de la téléalarme doit dépendre de la configuration de l’habitation. La maison est-elle spacieuse et sans encombrement ou présente-t-elle un fort risque de chute ? Dans ce second cas, il faut opter pour un émetteur avec détection de chute. Ensuite, il faut se renseigner sur le réseau d’intervention de la centrale. Propose-t-elle de contacter les services d’urgence comme le SAMU en fonction des cas qui se présentent ? Notez que certaines entreprises proposent gratuitement les services d’urgence tandis que d’autres les facturent en sus. Par ailleurs, il faut étudier les tarifs proposés par la centrale, les coûts fixes et les coûts variables. Ces tarifs peuvent également évoluer suivant votre période d’engagement. Enfin, sachez qu’une personne âgée est plus fragile et instable émotionnellement. Préférez les centrales qui proposent des appels de confort. Le senior peut appeler à tout moment pour dialoguer, parler de ses soucis ou tout simplement partager sa journée. Certains services comptent même dans son actif des psychologues et du personnel médical pour apporter les réponses nécessaires aux personnes âgées.

Quels sont les différents types de téléassistance ?

D’abord, il y a la solution classique sous forme de montre, de boitier ou de pendentif avec un bouton d’alarme. Le signal est envoyé après la pression du bouton grâce à un réseau téléphonique ou une puce GSM intégrée. C’est la solution la moins coûteuse et la plus facile à utiliser. Mais, elle ne peut pas vous aider en cas de perte de connaissance. Ensuite, il y a le bracelet de détection de chute dotée d’accéléromètre et est donc plus onéreux. Il permet de détecter la chute et d’envoyer une alerte automatique au centre d’assistance. Toutefois, les chutes molles ne sont pas détectées par ce dispositif. Puis, il y a le dispositif avec des capteurs de mouvement. En cas de changement progressif ou brutal dans les habitudes de la personne âgée, la centrale est avertie. De même, il alerte le centre d’assistance en cas d’immobilité prolongée de l’utilisateur. Après, vous avez les montres avec géolocalisation et détecteur de chute en même temps, en complément du bouton d’alerte classique, idéales pour les personnes qui sortent souvent. Enfin, vous avez la visioassistance qui est un médaillon doté de caméra webcam pour garder un œil sur l’utilisateur. Pourtant, ce dispositif peut être considéré comme intrusif.